BJLConnex Résultats & Plus
Tutoriel | Connexion
Vous n'êtes pas connecté

« Amiante » est un terme générique servant à désigner des minéraux fibreux naturels

 

Selon leurs propriétés physiques et chimiques, les fibres d’amiante appartiennent à deux groupes :
- Les serpentines, comportant une variété d’amiante dit «blanc » ou chrysotile
- Et les amphiboles, comportant cinq variétés d’amiante : « l’anthophyllite, l’amosite ou amiante brun, l’actinolite, la trémolite et la crocidolite ou amiante bleu.

 

L’usage de cet ensemble de silicates fibreux n’a cessé d’augmenter depuis l’Antiquité, période durant laquelle ses premières extractions ont été constatées.

 

Résistant au feu et aux agressions chimiques, d’une faible conductivité thermique, acoustique et électrique, considéré longtemps comme un matériau miracle en raison de ces propriétés exceptionnelles et de son moindre coût, l’amiante ou asbeste a fait l’objet d’une exploitation considérable dans le monde de l’industrie.

 

Selon l’INRS, il faudra attendre le début du XXe siècle, pour que des doutes soient émis quant à la dangerosité de l'amiante.

 

Environ 500 fois moins épaisses qu’un cheveu, les fibres d’amiante sont invisibles à l’œil nu. Retenues dans les poumons, elles sont à l’origne de maladies respiratoires dites «bénignes» (les plaques pleurales) et d’autres plus graves, la sclérose du tissu pulmonaire (l’asbestose) ainsi que de nombreux cancers parmi lesquels on peut citer le mésothéliome pleural et les cancers brancho-pulmonaires.

 

La première réglementation pour la protection des travailleurs contre l'exposition à l'amiante apparaît en 1931 au Royaume-Uni. En 1945, l'asbestose est enfin considérée, en France, comme une maladie professionnelle et prise en charge en tant que telle.

 

Cependant la reconnaissance de la dangerosité de ce matériau n’empêche aucunement les industriels de l’utiliser massivement. Sa consommation atteint d’ailleurs son plus haut niveau en France entre 1973 et 1975, soit environ 150000 tonnes par an selon l’INRS.

 

Grille-pain, plaques de fibrociment, garnitures de frein, peintures, structure de nombreux bâtiments publics, habitations…Fort de son succès, l’amiante est devenu un élement omniprésent du quotidien.

 

Ce n’est qu’en 1997, en conformité avec l’émergence de règles spécifiques de protection du travailleur et «sous l'impulsion de directives européennes relatives à la limitation » de son utilisation selon l’INRS, qu’un décret prévoyant «l’interdiction de l'amiante (quelle que soit la variété de fibres considérée) et des produits en contenant (décret 96-1133 du 24 décembre 1996 modifié) » visant la protection de la population, des travailleurs et de l’environnement est mis en application.

 

De cette interdiction découle une réglementation évolutive de plus en plus stricte :

 - Code de la santé de la publique

 - Décrets en vigueur

 - Arrêtés en vigueur

 

Aujourd’hui, en application, notamment, de l’«arrêté du 14 août 2012 relatif aux conditions de mesurage des niveaux d'empoussièrement, aux conditions de contrôle du respect de la valeur limite d'exposition professionnelle aux fibres d'amiante et aux conditions d'accréditation des organismes procédant à ces mesurages», de nombreux laboratoires d’essai, dont BJL Laboratoires, participent à l’éradication du problème de santé publique que représente l’amiante.

 

Identification des fibres, évaluation des niveaux d’empoussièrement d’ambiance et statique, BJL Laboratoires, organisme accrédité, s’appuie depuis 1996 sur une méthodologie éprouvée afin de répondre quotidiennement aux besoins de la clientèle tout en respectant les exigences normatives.

 

Listes des mesures proposées :

 

- Mesure d’empoussièrement en fibres d'amiante dans les immeubles bâtis (MET AIR - Amiante*)
- Mesure des niveaux d'empoussièrement de fibres d'amiante au poste de travail (META PORTEUR*)
- Analyse d'amiante dans les matériaux du bâtiment et les enrobés routiers (MET MATERIAUX*)

* Identification des mesures, interne à BJL Laboratoires 

 

MATERIAUX

Analyse d'amiante dans les matériaux du bâtiment et les enrobés routiers


Mountain View La recherche d’amiante dans les matériaux, identifiée comme la prestation MET-Matériaux chez BJL Laboratoires, permet de détecter l'amiante dans les matériaux du bâtiment et liant d'enrobés bitumineux (Analyse sous accréditation).

Cette prestation inclut également la détection, hors accréditation, de l’amiante dans d’autres types de matériaux (terre, roche, poussières....).

L'identification des fibres est assurée par la méthode META s'appuyant notamment sur les parties pertinentes de la norme NF X 43-050.

Les analyses sont réalisées au moyen de METs Analytiques (Microscopes Electroniques à Transmission) équipés d'un analyseur EDX (Energie Dispersive Xray)

Cette technique de micoscopie de pointe permet d'obtenir les résolutions de l'ordre du nanomètre et une identification chimique des particules observées.

Source :
http://www.sante.gouv.fr/textes-legislatifs-et-reglementaires-relatifs-a-la-protection-de-la-population-contre-les-risques-lies-a-une-exposition-a-l-amiante.html
http://www.inrs.fr/risques/amiante/ce-qu-il-faut-retenir.html
http://affairesjuridiques.aphp.fr/

 

 

Retour



Bonjour, en poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.